ECOLE THEMATIQUE "SUIE"

15 au 19 mai 2017

Obernai (Alsace 67)

 VVF Villages Obernai, Les Geraniums - 2 Rue De Berlin BP 43 67212 Obernai

 

  Soot_particle1Soot_simulation FLAME

Figure 1: Mazzoleni C. & al, Nature Communications, 4, 2122 (2013) "Field-emission scanning electron microscope images of four different categories of soot particles: (a) embedded, (b) partly coated, (c) bare and (d) with inclusions". Figure 2: Stefan Thynell, http://sites.psu.edu/ccpp/research/combustion-chemistry/, "ReaxFF simulation on the high-temperature, high-pressure combustion of a large polyaromatic hydrocarbon (PAH) mixture". Figure 3: Mitchell J. B. & al, Etude des nanoparticules dans une flamme, IPR Rennes.

 

La pollution de l’air générée par la combustion, source principale d’énergie pour les activités humaines, a une influence majeure sur la santé humaine, l’environnement, l’économie et le réchauffement climatique. Les particules de suie générées à la fois par le transport et par des sources fixes ont une importance toute particulière. En effet, les suies pénètrent profondément dans les voies respiratoires, elles peuvent monter haut dans l’atmosphère et  se déplacer sur de longues distances. Les suies sont notamment reconnues comme impliquées dans la fonte de la glace arctique.

La suie se forme environ en une milliseconde dans une flamme d’hydrocarbure. Les processus de nucléation, de croissance, d’agglomération et l’éventuelle oxydation ultérieure constituent des domaines de recherche actifs. Certains de ces phénomènes ne toujours sont pas bien compris. L’objet suie est lui-même d’une grande complexité et recouvre un très large éventail de structures et de propriétés. Les techniques de modélisation de la formation de la suie, confrontées à des mesures expérimentales, se trouvent à la pointe de la recherche actuelle. La détection et l’analyse des particules de suie dans l’atmosphère sont complémentaires à cette recherche, étant vitales pour une meilleure compréhension de la chimie et de la dynamique de l’atmosphère terrestre.

Ainsi, cette école a pour objectif de transmettre un état de l’art des connaissances et des avancées récentes sur tous ces sujets. Elle  est organisée sous les auspices du GDR Suie et avec le support du CNRS.


Comité d'organisation :

James Brian Mitchell, IPR, Université de Rennes 1

Thomas Pino, ISMO, Université Paris-Sud

Nabiha Chaumeix, ICARE, CNRS

Sylvain Picaud, UTINAM

Sophie Carles, IPR, Université de Rennes 1

Céline Thébault, IPR, Université de Rennes 1

Nathalie Gicquiaux, IPR, Université de Rennes 1

Florian Rogowski, IPR, Université de Rennes 1

 

Sponsors - Tutelles

GDR_suie_logo                   CNRS_logo                        UR1_logo               

 

 

image arrière plan: Lavvas & al, The Astrophysical Journal, 728:80 (11pp), 2011 February 20

    

Personnes connectées : 1